Uber s'apprête à bannir des clientes et clients malpolis..

Si vous attendez en moyenne plus longtemps que les autres pour l'arrivée d'une voiture Uber, c'est peut-être à cause de votre incivilité –dûment notée. Se présenter au mauvais endroit, être en retard, aviné, claquer la porte trop fort, vomir... Autant de bonnes raisons pour un conducteur ou une conductrice de vous noter sous la barre des quatre étoiles.

En Australie et en Nouvelle-Zélande, les passagères et passagers notés au-dessous de quatre étoiles (sur cinq) seront bannis pour six mois à partir du 19 septembre. L'entreprise cherche ainsi à améliorer le comportement de sa clientèle. Ce sont les chauffeuses et chauffeurs eux-mêmes qui ont sélectionné les deux pays pour tester cette nouvelle fonctionnalité.